Lundi 1 octobre 2012 1 01 /10 /Oct /2012 15:21

OOO-copie-1

Oui maintenant ils sont un peu loin les souvenirs de « l’été ».
De charmantes vacances à la campagne, avec ses journées pluvieuses bouclés à double tour dans la baraque avec une chienne pétomane, et ses douces soirées au coin du feu, avec une chienne pétomane, avec par alternance des journées à poil dans le jardin à crever sous le cagnard (et une chienne … euh… merdomane). 
Chelou la météo ou c’est moi ?...

On a quand même pas fait que nettoyer nos pompes, on a aussi profité du beau temps einh, quand y’en a eu !
On a tenté plusieurs fois la pêche. Nice la pêche !
En bateau, ça nous a pas forcément réussis. La première fois l’essieu de la remorque a pété sur le retour. 200 mètres après la flotte on avait le feu au cul (le pneu, version real firestone).
MAIS à 40 bornes de chez nous. Il était 20h et des patates, c’était chiant comme fin de soirée … Ah si si …

La 2° fois, on est parti avec les coordonnées d’une épave tout bien programmées sur le GPS. Après vérif il fonctionne très bien dans notre jardin pourtant (le c.. !!!), mais là il a jamais voulu nous indiquer le cap.
Résultat, un Papa fou de rage de pas comprendre à tripatouiller tous les boutons, et moi au bord de la gerbe à éplucher les notices format Larousse  (j’ai pas le mal de mer mais j’ai mes limites si en plus j’ai pas mes lunettes). Quand on a compris au bout d’une bonne heure après le départ que c’était mort pour l’épave, on a décidé de renoncer à jouer les pirates, et de se barrer du coin vu qu’on était entre une île et la côte.
Le truc c’est qu’à force de bidouiller bah on a cramé la batterie. Et c’est là que c’est devenu chiant.
Heureusement Papa c’est pas le Capitaine Crochet, parce que nous, l’équipage, on est vite devenus  3 boulets (et prêts à péter). Au bout d’une demie heure de démarrages foirés  à la corde après avoir démonté le capot du moteur, on était passé par plusieurs phases :

Le « Ha !!!! » (ça démarre pas dis donc !)
Le « HHHaaaaa !!! » (ah bah là a a pas démarré non plus !)
Le « Ha… merde… » (euh… 3 fois ça pue duc non ?)
Le « Haaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!!!! » (avec claps claps bravoooooo  ça a fait du bruit on est sauvé on est heureux) re-suivi de « Putain merde »… (ça a recalé et ça pue l’essence).

Se suivent plusieurs phases de silence éloquents, puis quelques vagues questions, qui sans remettre en doute les qualités du Capitaine sans épave, dénotent d’une certaine inquiétude :
« il passe ton portable toi ? » « On fait coucou au UN bateau qui passe là TOUT DE SUITE MAINTENANT ou c’est bon on y croit ??? » « Je la jette l’ancre au final là ou pas ? » « Tu veux que j’essaie moi (avec mes bras en mousse) ? » « Ca coute cher d’appeler la SNSM ou quoi ? »

Et bien non, on dira ckon dira, mais c’est pugnace, un papa breton. Et ok on a pas trouvé l’épave, ok on a galéré, ok on a rien péché alors que ça nous sautait partout autour (put…….. !!!!!!! ^^), ok j’ai loupé la première réunion des parents de l’année, mais je suis quand même rentrée à l’heure pour trouver la responsable de la garderie dans la rue avec nos gosses dans la phase « mais où sont les parents bordel ? » (et on la comprend hum désolée…)

De toute façon tout l’été sans causer météo déjà, on a eu la lose avec la flotte.
Pour commencer je ne dis pas forcément merci aux inventeurs de rouleaux jetables dans les toilettes. Dans l’esprit c’est bien, sauf que moi j’en achète pas, et que les gosses eux ils le savent pas. Et qu’on en a marre de déboucher les chiottes. Merde !

Bon après y’a le chauffe eau qu’a  pété, inondé la buanderie et les chiottes (la seule pièce que papa s’était fait chier à tapisser et qu’on reta-pissera pas hahaha). Pis 3 jours sans flotte, à la bassine et au gant, assez fun au final !

Après on a été en famille se promener au bord d’un étang, chienne comprise, histoire de voir comment ça nage, un golden quand même !! Et bah super bien, qu’elle nage !
Et le plus fort c’est que même après avoir manqué de se noyer après une tentative de plongeon, l’arrière train coincé au bord, la tête sous l’eau et les pattes avants moulinant dans le vide avant que je ne l’attrape par le collier, ça ne l’aura finalement pas du tout traumatisée ! (Ou alors ça serait à cause de ça qu’elle me boufferait la table basse et les coins des murs maintenant ??)
Et puis ce jour là tout le monde avait décidé de se mouiller. Y compris Papa qui avait dû aller chercher J2 dans la baille en jeans et en docks, au même endroit que la chienne, alors qu’il semblait nous faire de grands signes sous la surface après en avoir fait à tous les kayakistes de passage (c’est le dernier « Houhouuu !!  Bonjour Monsieur qui rame ! »  qui lui a couté cher).
Une bien belle journée de détente, et de bonne humeur bien sur.


Sinon on a renouvelé l’expérience positive du camping qui nous va plutôt pas mal maintenant que les nains ont (presque) 8 et 5 ans.  Avec le bar wifi en connexions visuelles presque directes avec la piscine de face pour la Grande, et l’aire de jeux pour les jujus sur la gauche. Bien vu.
Pas que tout aura été de tout repos, faut pas rêver.
On a bien eu deux trois hics, comme pour commencer limite de perdre J1 sur l’autoroute (il voulait vérifier si les sécurités des portières fonctionnaient merci ça c’est fait ça marche pas) ; de les retrouver à regarder sous les portes des vestiaires en ricanant ; de devoir les punir de se pousser sauvagement  même si y’a les brassières parce que ça protège pas la tête du banc carrelé du coin jacuzzi de la piscine ; de se retrouver à expliquer que non on ne déballe pas « le matos » à la plage, surtout si c’est pour faire pipi même si c’est face à la mer ;  et que soit dit en passant,  l’évacuation obligatoire la veille de la piscine collective pour repêchage d’excréments en visu  et en immersion au camping pour nettoyage sanitaire,  était un bon exemple s’il en est  de ce qu’il n’est pas « rigolo » de faire en société.
(Et NON, heureusement, ça n’était pas MES nains, tain j’imagine si des parents se sont rendu compte que c’était le leur cte honte ^^).

Et puis aussi il y a eu quelques bastons au bac à sable avec leur copain Ciment (non pas le ciment il s’appelait Simon mais ça imprimait pas), du genre qui finissent en hurlements parce que « il m’a jeté du sable dans yes yeux ! » ; le mini golf 18 trous que tu finis pas parce qu’au bout de 10 pars x 4 à attendre son tour, pis à déplacer trois sacs de
piscine/gouters/flotte/lunettes/crème…. tous les 3 trous c’est pas vivable (surtout quand y’a déjà une équipe de nains au trou d’avant).
Méga confuse devant la dame estomaquée d’avoir reçu une pomme de pin dans les rayons de son vélo, à moins une de se vautrer sous nos yeux et ceux de tout le bar, sur une double vision de jujus hilares, tapis sur un tapis de pommes du dit pin sous les ardoises des menus …
Méga perplexe devant 3 nains + 1 copain chacun qui ont soif et qui veulent une glace, et qui à ce moment précis n’ont plus de parents tiens...
… Méga vieille en arrivant devant le baby foot de la salle de jeux avec mes 2 gars qui gueulaient qu’on les avait virés de la table : paske j’ai  tombé sur 4 jeunes avec OK à priori une tête sympa, mais un peu trop haut dessus de la mienne, et pas franchement dans le trip de jouer la mère de famille hystéro (« bon bah  ils vous ont rendu la pièce c’est gentil ça déjà einh ? »).

Pour finir méga chÔ chez Mamie quand J2 a choisi le mauvais bouton d’interrupteur, et failli refermer le rideau de fer de sa boutique en broyant la porte d’entrée au passage… déjà que Papa avait du réparer deux lattes du portail de chez ma grand mamie (BDCDP) lors d’une visite éclair, parce que oui en effet une fois mobile ça ressemble à deux grandes touches de piano et que ça fait un joli son sur les portières de la bagnole garée derrière (désolée Tata)…

Bref, les vacances ma foi banales…

Je me dis quand même que les trois loulous ont une puissance de tir groupé qu’on ne sera pas trop de deux à combattre ^^
Ma Grande est un chou, plus gentille et plus douce y’a pas.
Sauf des fois.
Comme si l’adolescence lui poussait dans le dos, elle commence à se tartiner du vernis partout, canapé compris (j’ai fini par lui en acheter parce que le surligneur vert fluo partout  y’en avait marre), à se tresser les cheveux « pour qu’ils tournent pendant la nuit», et elle m’a demandé des ballerines « léopard » pour la rentrée (parce que sa copine « elle a déjà les zèbres »).  A côté de ça, elle est capable de rentrer de l’école sans son cartable, son manteau, voire avec une seule chaussette, et de trainer des heures dans le jardin en plus débraillée tu meurs. Déjà l’année dernière elle avait eu chaud pendant la journée à l’école, alors au lieu d’enlever ses collants, elle avait enlevé sa robe… quelques petits ajustements sur l’expression de la féminité (et quelle référence je suis hum) seront donc à juste titre il me semble nécessaires. Sinon, j’aime bien l’esprit !!!

Quant à mes gars, nous avons décidé de profiter de la scission de la classe de Grande Section pour les séparer. Une grande première en 5 ans !
Qui semble plutôt réussir à mon J1, content de « plus se faire gronder à cause de J2 » et appliqué à bien travailler. Quant à J2, on sait pas encore trop, à part que  sa tendance « clownesque » se confirme, et que je suis souvent « alertée » dans la bonne humeur par  l’équipe pédagogique du fait que  «il nous fait vraiment bien rigoler, ton J2 ».
Et c’est vrai qu’il nous fait marrer, sauf qu’il a quand même la main toujours aussi leste et un caractère de cochon, la provoc facile (« non je range pas ! non je range pas ! roo j’rigole » MAIS LOOOOL), et une vision assez précise de son avenir :
Moi : « Et tu veux faire quoi quand tu seras grand ? »
Lui : « Aaaah bah SURTOUT RIEN ! »
OK c’est clair, d’autant qu’il a enfoncé le clou quelques jours après, quand Papa lui a demandé s’il voulait pas être grand. « Mais je veux PAAAAAAAAS être grand ! C’est nul d’être grand !  Faut se lever pis aller au boulot ! »

KEUUUUUUOUAAAAAHHHHHHHH ??????
Nous accuser nous de lui donner l’impression que le boulot c’est pas l’éclate tous les jours ?
Alors qu’on voit bien que ça nous rend heureux nous, les grands, de pas savoir plus qu’eux ce que ça va vraiment nous apporter demain ?... déjà que aujourd’hui… ^^ je suis même plus sure de ce qu’on bouffe !!!  (et non je ne dis pas ça pour notre dernière invitation à diner einh !)
Et là encore je suis dans la réalité ! Parce que si je veux vraiment faire des cauchemars je me mets à penser au nucléaire, aux OGM, aux déchets, aux guerres, aux famines, aux épidémies, …
 Non mais paies ta gueule du monde toi… on fait comment pour descendre ??? Je suis plus rien, même Twitter jsuis larguée c'est pour dire.
Le mieux … c’est encore de me dire que j’ai de la chance (oui je sais je l’ai déjà dit c’est chiant si je veux) de pouvoir me plaindre de mes problèmes de chiottes… chacun sa merde ??

La Gaf, en parano totale 


A part les dates, rien n’a changé …  en mieux ...

Par Geek Au Foyer
Et chez vous comment kcé ? - Voir les 1 commentaires
Jeudi 5 juillet 2012 4 05 /07 /Juil /2012 12:35

mayan-puzzle_screen2.jpg

Mais  c’est pas vrai qu’ils commencent vraiment à me faire fouetter ces cons de Mayas avec leur prédiction à la con !!!
Le temps de merde qui continue (mais bien sur c’est la faute à la Saint Médard..), les hécatombes par maladies chelous qui s’enchainent, mon voisin agriculteur de 80 ballets ( !!!) qui me chope pour discutailler au fond de mon jardin et m’avouer que faute à toute la flotte qu’on a dévié dans le coin et à tous les pesticides qu’on nous a foutu partout il a constaté que tout le paysage local s’est réellement transformé au point que même on en serait bientôt à cours de terres cultivables, et que, lui aussi, il a les jetons pour ses petits enfants (« et bonne journée einh les gosses ! » glurps …), la rumeur énorme et terrifiante car pas si surréaliste de l’évacuation possible du Japon (?), et … le dernier épisode de la dernière saison de Desperate Housewives qui n’a de cesse de nous crier que la vie est courte … Putain d’année de merde…

Mais si, mais si, j’suis drôle….
A fond la déconne même !
Le fait est que je me sens de plus en plus hantée par la trouille, même si je regarde plus Les Experts, Profiler, NCIS, Dexter et cie pour pas me dire à quel point je remercie tous ces scénaristes  et de un de refiler toutes leurs bonnes idées aux psychopathes, et de deux de me sentir obligée de verrouiller mes portes à triple tour pour dormir la nuit (voire le jour).
MAIS ! Heureusement maintenant, dans ma véranda, la nuit, y’a Hoaxy.
La nouvelle habitante de la maison depuis un mois. Une golden retriever de plus de 20 kilos, 5 mois.
Et j’ai bien trouvé son nom à celle qui est censée nous protéger des attaques nocturnes …
Bon, là ça va mieux, mais il m’a fallu user de toute ma patience (et c’est pas peu dire…), pour en faire un membre à part entière de la famille.
C’est tout moi ça.
J’ai craqué pour une bestiole dans un élevage que je ne savais pas pas très net (la gueule du véto qui l’a vue quand je lui ai dit où je m’étais procuré l’animal !!!…), qui a la bonne idée d’enfermer les clébards tous seuls à peine sevrés dans des box en attendant qu’ils soient vendus.
Résultat,  le doc lui a collé le diagnostic suivant : syndrome de privation.
Privation de contacts avec les gens. Remède : antidépresseurs. Si si…
Mais impossible de la ramener chez les éleveurs amoureux fous des animaux (…), sauf à supporter ad vitam eternam l’idée de renfermer une chiotte (si vous l’avez le féminin de chiot je prends…) dans une boite grillagée, condamnée à enfanter toute sa chienne de vie…

Je me suis donc retrouvée avec une bête de la taille d’un veau terrée sous son panier (non mais elle croyait vraiment que je la voyais pas !!!), qu’il me fallait PORTER dehors pour ne pas qu’elle fasse ses besoins vitaux devant mon entrée principale, toutes les 3 heures, à peine motivée pour s’alimenter. Mademoiselle le hoax de cleps porte également très élégamment son collier anti-dépresseur, qui devra être relayé par un éventuel traitement de 3 mois par cachets si toutefois sa sociabilisation devenait trop compliquée et qu’elle perdait du poids…
Mais ça, c’était sans compter sur ma réelle détermination d’avoir un chien approchable et pas trop timide pour supporter ma horde d’excités du bocal maison, super frustrée bien sur de ne même pas pouvoir obtenir un regard de la part de l’animal ^^

Donc voilà, comme j’avais que ça à foutre j’ai tout de même réussi , à force de douceur et de patience (moi !!!!!), à en faire un presque vrai chien, et j’en suis arrivée au résultat qui devait être le commencement d’une vie avec un « mini-chien », à savoir une baraque dégueu (ah oui c’est vrai y pleut j’avais oublié…), des disparitions de chaussettes et de chaussures, de torchons, serviettes, doudous,… vite retrouvés dans le panier xxl de ma mémère comme dans la cave d’Ali Baba…
Donc, CA, c’est fait !!!Reste plus qu’à ce qu’elle sorte de cette putain de véranda sans moi, parce qu’à 7h30 et 23h30 le tour de jardin sous la pluie va être vite gavant pour ma part … (je me doutais pas que la doudoune à capuche achetée pour le ski serait si utile tiens…). En même temps c’est sympa, on est en train d’approfondir nos relations de proximité avec nos voisins, puisque leur fille, notre baby sitter, se cogne quand elle vient en plus de nos gosses la pissousse. Qui lui laisse à chaque fois une jolie flaque d’urine dans la cuisine ; dont elle ne sait que faire puisqu’à chaque fois j’oublie de lui dire dans mon brief de départ où se trouve la serpillère ; et qui finit par demander à sa mère de lui apporter la leur…

Haaa une MAF ça a le temps de se faire chier ouais…
Comme on avait peur de s’ennuyer avec le temps pourri, on a pris le temps de tester plusieurs formes d’angines : la classique (blanche), la à streptocoques (bien dégueu), et pour finir … l’herpétique.
De loin la plus sympa pour ma blonde, qui, selon le doc des urgences, signifierait  ainsi sa première manifestation du virus de l’herpès (1% seulement de la population y échappe vous les saviez ??), le crane rougi par son 39°5 pendant deux jours, des plaques d’herpès (donc) plein la gorge (bon ap’) et BIEN SUR de préférence les deux jours où j’ai le bol de pouvoir faire un truc un peu loin de la maison avec les copines et que Papa est coincé tout seul à la maison sans bagnole.
Elle a vomi toute la nuit. (Moi aussi…hum…)
Chouette retour de chouille comme on les aime ^^ et BFPTG !!!

Ah oui...
Je reviens rapidos sur le « pas de voiture »…
Papa a eu la bonne idée de s’en prendre au mur d’un papi pas loin d’ici … Pis pas qu’un peu. En plein dans la gueule, bien de face, avec le fameux papi à deux mètres de son mur, qui pour la première fois de sa vie assistait tremblant et médusé à un 360 hors sol d’un Renault Espace (ouais en même temps pas illogique que ça soit prévu pour voler avec un nom pareil…), pour un atterrissage sur des moitiés d’essieux (forcément…) dans le sens de la marche. Pour achever la vision surréaliste de la scène, il a vu s’extraire du désormais tas de ferraille un homme ENTIER (« ça a fait poc, poc et BAAAAm », comme dirait t’il Papa… le truc de fou…merci l’airbag… ) comme d’un vaisseau lunaire privé d’avant et d’arrière, dont le contenu du coffre s’étalait dans TOUT son jardin (mais keske tu foutais avec des chaussettes dans ton coffre ???...).
J’en profite donc pour remercier tous les protagonistes de cet « heureux événement » (oui, Papa est en vie, donc déjà c’est bÔ…) :
Le papi qui une fois remis de ses émotions ne nous a pas emmerdé mais plutôt aidé malgré tous les dégâts ; la gentille fille du papi qui m’a payé la café alors que j’étais à peine en état de tenir ma tasse après avoir vu la gueule de la bagnole et m’être imaginée le pire en arrivant sur les lieux pour trouver 10 habitants qui déviaient la circulation en gilet jaune ; notre poto maçon qui est venu aider Papa à reconstruire le mur un samedi matin (bah oui sous la pluie lol), et enfin et SURTOUT …
un GRAND MERCI à Super Connard, qui non content d’assister comme premier témoin à l’accident de sa vie, n’a rien trouvé de plus civil à faire que de prendre une photo du véhicule, et d’appeler, nan naaaaaaaannnnnnnn pas les secours, mais les gendarmes, anonymement, avant de disparaitre dans la nature sans même chercher à savoir si Papa ne se vidait pas de son sang derrière son airbag. Bah ouais, normal !!! Même les gendarmes y z’étaient choqués, c’est dire… («Bah !!Pourquoi vous nous avez appelés nous et pas le Samu ??!! »)
Je lui souhaite de futures excellentes relations avec son voisinage (trouvez le moi et pourrissez cet enfoiré de Vichy bordel !!!). Ouais je suis énervée… Non mais sans dec…

Cool down, une petite bouffe familiale chez Quick. La dernière après avoir trouvé un bout de plastique bleu dans un nuggets. "Euh, scusez moi Mdame, jsuis pas du genre à gueuler, mais y'a quand même du plastique dans le poulet de mes gosses..." "Ah oui, bah ça arrête pas en ce moment! Laissez moi votre email on vous enverra des bons de réduction!"... Beh ouais t'as raison tiens!!! J'ai bien reçu un courrier, mais même si j'ai vraiment plus envie d'y aller, chez Quick, bah y'avait qu'une plate lettre d'excuses de la responsable qualité qui me dit que ça n'arrivera plus et que je peux revenir. Je suis vraiment totalement rassurée sur les qualités humaines tout à fait rationnelles de mes concitoyens... On va dire que c'est normal alors einh!!!

Même pas pu me détendre à la Kermesse de l’école tiens… Le temps était tellement pourrave qu’on a du annuler, après avoir emballé tous les mini paquets de pêche à la ligne le vendredi soir d’avant à l’arrache…  Je peux pas que râler non plus vous me direz, on a réussi quand même à avoir le seul aprem sans flotte le dimanche d’après pour la redif… ! Et en plus j’ai eu mes 5 mns de gloire puisque c’est moi qui ai trouvé à 7mms près (à 3 chiffres derrière la virgule c’est plus du bol là, c’est de la méga moule !!!) la hauteur à laquelle était accrochée la groooosse bouteille de Ricard …
Résultat, après l’annonce micro où toute l’école te mate (et se dit que putain t’avais la motiv pour le gagner, le magnum d’anis), je me suis entendue gueuler « Apérooooooooooo !!! » depuis mon stand de ventes de tickets de crêpes et galettes saucisses dans l’enceinte de ma petite école catho, sans choquer personne ! (enfin je crois ??)
Vivement demain soir au repas des parents ; on lui pète sa gueule, au Ricard !!! Et vive Dieu !!! J

Au moins on oubliera quelques heures que les Mayas avaient peut-être vu juste !
Et puis dans quelques années, de toute façon, grâce à mes enfants, on retrouvera dans notre jardin des traces de notre civilisation. Dans les arbres, mes nains se sont chacun aménagé une cabane avec toutes les commodités : salle à manger, salon, chambre et … cabinets… 
Et les cabinets, bah y font pas que les regarder pour faire semblant … ils s’en servent… ils y ont même enterré une crotte toute fraîche moulée dans une boite en fer…
Put… Sans dec … Mais qu’est-ce-qu’ils vont encore m’inventer cet été………………….

La Gaf, desperate housewife en direct du tout 1er jour des vacances les plus longues de l’année …

 

Par Geek Au Foyer
Et chez vous comment kcé ? - Voir les 2 commentaires
Dimanche 3 juin 2012 7 03 /06 /Juin /2012 11:41

BFM

BFM.png

 

Toi, former burn-outed mum   - en littéralement aussi inventé en français pour les non anglophones : ex hystéro tyranno déglingo mère que tu as su parfois (trop) être ces dernières années – tu sais ce que je peux ressentir aujourd’hui ,  après avoir :
-  pu dormir jusqu’à 9h30 avec mon café AU LIT et mon Pad pour gratter mes tickets cool
-  déballé  3 VRAIMENT (et je déconne pas !) adorables présents de fête des mères
- entendu de la bouche de mes 2 terreurs un poème pour la toute première fois récité par cœur
- puis un de la bouche de ma grande à l’agonie depuis hier (39°5) suite à une méga angine à pustules ;

Tout ça pour terminer sur un bouquet (final)  annoté, en livraison spéciale cambrousse pour le coup de grâce.
Je te laisse, chèr(e)  collègue de guerre intérieure qui remonte ardemment la pente de la culpabilité, savourer avec moi le poème choisi par ma princesse (la maitresse en avait proposé plusieurs manifestement), celui qui finalement fut le tsunami de ma journée spéciale MAF.

Pour Maman

Petite maman chérie
je t’aime de tout mon cœur.
Je te trouve si jolie !
Tiens, voici pour toi quelques fleurs.
Je voudrais te faire une promesse :
de t’obéir gentiment ;
mais vois-tu, j’oublie sans cesse ;
Je suis une petite enfant.

Je t’aime Maman.

Voilà  voilà …
Ma tribu, je te critique mais je t’aime…  Merci à toi…
Bonne fête à toutes !

 

La Gaf, éleveuse de diamants. BFPTG.

 

 

photo--14-.png

Par Geek Au Foyer
Et chez vous comment kcé ? - Voir les 2 commentaires

Présentation

J'y suis !

 

Et chez vous comment kcé?

Tags cloud

Jumeaux    bêtises   Famille bobos        Parents        pipi caca       Mère indigne   multiples       fessées ? tribu           Maman      Papa

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Partager

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés